Mettre en place un système de management énergétique SME ISO50001

Le Système de Management Énergétique


Comment mettre en place un SME ?

Auteur : MIV Team Date : 31/07/2017 Categorie : Management Energetique note : 4,5 nombre : 15

Pour se doter d'un SME adapté, il est essentiel de bien construire sa réflexion et de faire un bilan de ses installations. Ce document est élaboré selon la roue de DEMING (PLAN-DO-CHECK-ACT). Dans un premier temps, il faut structurer sa réflexion en se posant les bonnes questions!

PLAN - Bilan de l'existant

Quels sont les objectifs ?

Etre certifié l'ISO 50001 ? Réaliser des économies ? Trouver où les installations sont défaillantes ? Faire monter en compétence mon personnel ? Refacturer l'énergie à des locataires ou des services de l’entreprise (notion de ventilation) ? Faire des rapports à la société mère ? Et peut-être même tous ces points à la fois... Chacune de ces questions peut amener une fonctionnalité bien déterminée, par exemple l'ISO 50001 nécessite une fonctionnalité permettant de suivre les actions énergétiques afin de mesurer et commenter celles-ci (les objectifs, la simulation des gains, le ROI, etc. ça ressemble bien à l’IPMVP cette démarche !) ou comment créer des Dashboard de sensibilisation, comment répartir mon arbre énergétique ? comment savoir si un équipement est sous dimensionner ou sur dimensionner avec une courbe monotone ? …

Il faudra donc veiller à ce que le logiciel possède les fonctionnalités en adéquation avec vos besoins. De plus, les objectifs et sources d'améliorations sont souvent différents selon le secteur d'activité, lorsque le tertiaire pourra agir sur l'éclairage, le chauffage et l'optimisation des CTA (Centrale traitement d’air), un industriel sera confronté au fait que la zone de production demande un éclairage optimal et des conditions de fabrications qui peuvent être strictes (exemple : salle blanche) mais il pourra agir sur d'autres points tel que la production de Chaud/froid, la distribution d’air comprimé, l’optimisation des process de fabrication, etc. et peut-être un domaine tout aussi important dans l'achat d'énergie à la semaine ou au mois en fonction de la production prévues (gains financiers assurés). On le voit bien les questions sont nombreuses et les pistes d’améliorations aussi. La solution est de sélectionner un produit qui a été spécialement conçu pour ça même si votre démarche est basique dans un premier temps, l’évolution sera naturelle et peu couteuse avec un produit, en citant le vieil adage « qui peut le plus, peut le moins ».

Même si vous n’avez pas les ressources pour utiliser complètement l’outil, des rapports et le contrôle automatiques sur les données seront un gain de temps non négligeable afin de recevoir son rapport Excel directement par mail une fois par mois. L’archivage sera plus tard quant à elle une source incroyable de comparaison dans la recherche des futurs progrès.

Quels sont les moyens à ma disposition?

Il ne faut pas négliger l'organisation humaine et l'infrastructure. En effet, "qui ?" et "comment ?" peuvent être fait de deux manières différentes.

D'une part, tout peut être fait en interne avec les compétences que l’entreprise a déjà : Energy manager, maintenance ou aider par un intégrateur. Attention sur le matériel, bien identifier les points suivants :

  • Quels sont mes équipements actuels? (Comprenez capteurs, centrale de mesure Electrique, supervision GTB/GTC, SI)
  • Comment communiquent-ils? (Comprenez Protocole, fichier, bases données, etc.)
  • Sont-ils suffisants?
Quelques conseils...
- Prendre des protocoles d’échanges standards (Modbus TCP principalement en réseau de terrain ou les IOT en LORA pour dialoguer avec les équipements).
- Ne pas instrumenter la globalité, effectuer un pilote avec le logiciel SME permet de limiter l’investissement de départ, et de tirer la pertinence avant l’achat de capteurs alors que certains peuvent être déduit par calcul !
- Si les capteurs ne sont pas tous communicants, sachez qu’il est possible de faire des relevés manuels hebdomadaire ou mensuel depuis un simple smartphone qui sera automatiquement intégré dans une base de données sans double saisies, pouvant être une solution transitoire.

D'autre part, tout peut-être externalisé via une structure de facilities, c'est une solution confortable qui peut se révéler intéressante pour les gros projets mais sans doute plus onéreuse.

Une fois toutes ces questions résolues, la réflexion sera suffisamment mûre pour commencer à agir !

DO - La mise en place du logiciel

Intégration du SME

La phase d'intégration concerne bien entendu l'installation du logiciel choisi et de son interfaçage avec les autres équipements de l'entreprise. Si la phase de PLAN a été mené correctement, le logiciel s'imbrique parfaitement avec les autres briques de l’entreprise.

Pour démarrer rapidement un projet, il faut connaitre le « plan de comptage » c’est-à-dire la composition et la structure des réseaux d’énergétiques (distribution Electrique, Eau, Gaz, etc.) à partir de là, c’est extrêmement rapide, il n’est pas rare de pouvoir implanter